Juin 16

La grève à Météo France se poursuit …

Barrage filtrant hier matin au centre de Toulouse/ DDM Xavier de Fenoyl

Barrage filtrant au centre météo de Toulouse

L’intersyndicale CGT-FO-Solidaire a appelé à la grève samedi dernier, et ce jusqu’à aujourd’hui pour dénoncer les suppressions de postes à Météo France. À Toulouse, la grève pourrait se poursuivre encore durant plusieurs jours. Depuis 2008, Météo France connaît une réorganisation qui entraîne des grèves répétitives d’une partie de ses employés. La cause ? Le contrat d’objectifs et de performance (Cop) qui va induire d’importantes suppressions d’emplois d’après les organisations syndicales. L’État et Météo France prévoient de le signer en septembre et de l’étendre de 2017 à 2021. «Ce contrat d’objectifs et de performance prévoit notamment l’automatisation de la prévision. On ne sait pas combien de postes supprimés cela va concerner au centre météorologique de Toulouse, mais il est certain que des baisses d’effectifs sont à prévoir» explique Lionel Aguilhon, membre du bureau de la section CGT Météo à Toulouse. Parmi les axes de restructuration prévus par le programme, les syndicats soulignent une suppression prévue de 350 emplois sur les 3000 actuels. Les barrages filtrants installés devant le siège départemental, ont par ailleurs causé quelques problèmes de circulation à Toulouse au niveau de la rocade arc-en-ciel, avec des ralentissements dans la matinée. Même si l’appel à la grève prend fin aujourd’hui, «Des grèves sont probables jusqu’au 19 voir jusqu’au 24 juin sont possible. Date à laquelle se réunit le conseil d’administration de Météo France. À l’heure actuelle, les organisations syndicales boycottent les instances de Météo France».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.