Histoire de la Météo à Vichy

Suite à la débâcle de Juin 1940 les services de l’Office national météorologique se retrouvent à Vichy.

La villa Sainte Cécile Boulevard du Sichon à Vichy

Dès juillet 1940 des besoins météorologiques aéronautiques se font jour suite à l’installation du gouvernement à Vichy. Des liaisons aériennes s’ouvrent depuis le « port aérien »  de Vichy-Rhue à 3km au nord de l’agglomération en direction de l’Afrique du Nord, de la zone libre et de Wiesbaden en Allemagne ou se tenait chaque semaine la commission d’armistice. Le personnel de la station du Bourget reçoit comme affectation Vichy, Quatre météos se retrouvent ainsi pour assurer l’observation et les protections aéronautiques sur le site.

Tandis que la direction de l’Office national météorologique se retrouve occupant de la villa St-Cécile. La Villa St Cécile, 37 Boulevard  du Sichon est réquisitionnée pour l’installation de la Direction de l’ONM. Monsieur Wherlé en est le directeur. Trop à l’étroit, elle déménage en août 1941 à l’Hôtel de la Laure plus vaste, 11 rue de la Laure . Ironie de l’Histoire les relevés pluviométriques de Vichy-Ville sont fait à 100m de là, sur le site de la source des Célestins, réputée pour facilité la digestion et la récupération des sportifs.

Hôtel de la Laure, rue de la Laure

Les services de l’ONM  y resteront jusqu’en 1944.

Les conditions de vie, y sont assez dures, mais pas autant qu’en zone occupées. Les notes de services de cette période nous renseignent sur les préoccupations concernant la météorologie et la vie de tous les jours. Nous en avons sélectionné, des originales, drôles, voire dramatiques.

La station météo de Vichy :

Suite à l’installation du gouvernement à Vichy en juillet 1940, est crée une station météorologique sur le terrain d’aviation de Vichy-Rhue à 4km au nord de Vichy, elle est située sur la commune de Creuzier-le-Vieux. Elle est constituée des éléments repliés de la station du Bourget, et prévue comme centre important de prévision et de renseignements. Ci-dessous les bâtiments à l’époque.

Station météo de Vichy-Rhue

En octobre 1942 suite à l’occupation de la zone libre, les services français sont éloignés de l’aérodrome, la station s’installe alors sur une colline toujours sur la commune de Creuzier-le-Vieux au lieu-dit Beausoleil, dans une pièce d’une maison, elle fonctionne comme station d’observation. Le nouvel emplacement est à environ 1500m du premier.
En octobre 1944, la station retourne à son ancien emplacement sur l’aérodrome de Vichy-Rhue et fonctionne comme une station de renseignements et d’observations. On voit sur la photo ci-dessous que les allemands ont pris soin de faire sauter le bâtiment lors de leur évacuation.

En mars 1946 le personnel de la station météorologique de Vichy comprenait 5 météos : Viguier, Niel (plus tard à Nevers), Chassaing, Chapel, Fradin (qui prendra sa retraite à Vichy).
En juin 1956 l’aérodrome de Vichy-Rhue est désaffecté, un nouvel aérodrome s’ouvre à Vichy-Charmeil la météo occupe l’aile nord du bloc technique. Depuis cette date et après un agrandissement de ses locaux en 1978, elle n’a plus bougée.

STATIONMTO-VICHY01STATIONMTO-VICHY02La station météo en 1976 avant l’agrandissement.

En 1982 la station météorologique de renseignement et d’observation devient Centre départemental de Météo-France. CDM03-Janvier2012Le Centre départemental de la Météo de l’Allier sur l’aéroport de Vichy-Charmeil  juste avant sa fermeture .

Le 1er septembre 2012 suite à une décision de 2008 du gouvernement Sarkozy-Fillon-Borloo-Bussereau, entérinée par Hollande-Eyrault en Juillet 2012 , le Centre est fermé définitivement. Le DDM prend sa retraite le 1er juin et le personnel restant est muté à Clermont-Ferrand.

C’est ainsi que prend fin 72 ans de présence de météorologistes professionnels dans le département de l’Allier.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.